Moquette et chauffage au sol

Sommaire

Comme pour tous les revêtements de sol, la moquette est compatible avec le chauffage au sol, à condition de bien la choisir et de prendre certaines précautions lors de la préparation du support et lors de la pose.

Remarque : plus le revêtement de sol conduit la chaleur, moins il sera nécessaire d'augmenter le chauffage pour atteindre la température d'ambiance souhaitée.

Caractéristiques du chauffage au sol et de la moquette

Chauffage au sol et pose

Le chauffage au sol est un système composé d'un réseau de câbles électriques ou de tubes, intégrés dans le sol, et dans lesquels circule de l’eau chaude ou du fluide frigorigène, selon le système mis en place. La chaleur provient ainsi directement du sol, lui garantissant une répartition homogène dans l’ensemble de la pièce, sans formation de zones de froid.

Selon le type de chauffage par le sol, les méthodes de pose et préconisations sont différentes :

  • Le chauffage par le sol hydraulique est encadré par le DTU 53.1 pour la pose de moquette.
  • En ce qui concerne les planchers rayonnants électriques, c'est le fabricant du système de chauffage qui préconise la pose de tel ou tel revêtement de sol et la garantit.

Attention : depuis le début des années 90, on parle de chauffage par le sol « basse température », c'est à dire que le chauffage n'excède pas les 28°C. Si votre système de chauffage est antécédent, aucun fabricant de revêtement de sol ne garantit son sol sur ce type de chauffage qui chauffe au-delà des 40°C.

Moquette et chauffage au sol : contraintes et limites

La moquette est quant à elle un revêtement de sol moelleux et confortable. L'une de ses caractéristiques est de retenir 10 à 12 % de chaleur supplémentaire (par rapport à des revêtements de sols durs, comme le carrelage ou le parquet par exemple). Si cette propriété constitue normalement l'un de ses atouts, permettant de réduire de façon significative la facture de chauffage, c'est à l'inverse ce qui peut poser problème avec un chauffage au sol. C'est pourquoi même si la moquette possède un avis technique favorable pour son utilisation avec un chauffage au sol, il est primordial de la choisir avec soin.

Remarque : pour être sûr de faire le bon choix, le mieux reste de solliciter l'avis d'un technicien expert en la matière, ou tout simplement de l'installateur du chauffage au sol.

Choisir la moquette la plus adaptée au chauffage au sol

Si une moquette est adaptée au chauffage au sol, cela est indiqué dans ses caractéristiques. Des pictogrammes sont clairement indiqués sur les fiches techniques des moquettes pour garantir ou non la pose sur chauffage au sol.

Choisissez-la la moins épaisse possible, afin qu'elle freine au minimum la diffusion de la chaleur dans la pièce. Les tapis épais sont d'ailleurs tout autant déconseillés.

Concrètement, cela correspond à la conductivité thermique du modèle choisi (exprimée en W/m.K) : plus la conductivité thermique du revêtement est élevée, plus le revêtement restituera correctement la chaleur du chauffage.

Le dossier (l'envers de la moquette) en mousse est à proscrire. Il vous faudra donc opter pour une moquette à dossier feutre ou Action Back (également appelé double dossier), un dossier en textile tissé, chaîne et trame.

Vous aurez ensuite le choix entre de nombreux aspects (bouclé, velours, saxony, frisé, structuré), tous présentant une grande variété de couleurs et de motifs. 

Remarque : avec un chauffage au sol, l'entretien de la moquette est encore plus primordial puisqu'elle sera continuellement soumise à la chaleur. Elle doit ainsi être aspirée au minimum une fois par semaine pour éliminer les poussières et allergènes qui y demeurent piégés. Attention à utiliser un aspirateur suffisant puissant pour que le nettoyage soit optimal. Une fois par an, un nettoyage de fond s'imposera également, à l'aide cette fois d'une shampouineuse.

Instructions de pose sur un chauffage au sol

Le DTU 53.1 des revêtements textiles indique clairement la marche à suivre pour la pose de moquette, en dalles ou en lés, sur un chauffage au sol basse température.

Tout d'abord, le système de chauffage doit être mis en route impérativement de 3 à 4 semaines avant la pose, même en plein mois d'août ! Ce procédé permet de stabiliser le support et d'évacuer l'humidité restante après le séchage naturel de celui-ci.

Bon à savoir : les migrations d'humidité peuvent mettre en péril votre installation. Par exemple, la colle peut ne plus faire son travail si l'humidité est trop importante.

Le support traditionnel type chape ciment ne doit pas excéder une humidité de 5% pour une pose de moquette en dalles ou en lés. C'est la règle à respecter impérativement pour éviter tout dommage après la pose.

Pour une chape fluide dite anhydrite, souvent utilisée pour les chauffages par le sol, ce taux d'humidité descend à 0.5 % pour que la pose soit conforme.

Une fois les tests d'humidité réalisés, le chauffage par le sol doit être coupé 48 heures AVANT la pose. Passé ce délai, on peut réaliser n'importe quel type de pose.

Ensuite, on remet le système de chauffage par le sol 48 heures APRES la pose.

Attention : notez bien qu'en cas de dommage sur votre moquette après la pose, le fabricant mis en cause vérifiera systématiquement que la procédure de pose sur chauffage au sol a bien été respectée. Si ce n'est pas le cas, la garantie éventuelle ne pourra en aucun cas fonctionner.

Ces pros peuvent vous aider